Objectif stop : Paris – Varsovie, troisième et quatrième journée

Après cette bonne nuit à Dresde, nous nous levons motivés pour cette troisième journée de stop. Sur le trajet, nous déposons chacun nos premiers euros depuis le début de ce périple : 2,3 euros pour le tram et 2, 65 euros pour 3 Brötchen, des petits pains allemands… Nous traversons la ville pour retrouver l’entrée de l’

Objectif stop : Paris – Varsovie, deuxième journée

La nuit fut un peu chaotique. Nous avons dormi sur un matelas gonflable deux personnes, ce qui en soit n’est déjà pas optimal pour passer une bonne nuit car dès qu’une personne bouge, l’autre rebondit. Le fait que le matelas était crevé et s’est dégonflé petit à petit tout au long de la nuit n’a pas arrangé cette situation.

Objectif stop : Paris – Varsovie, première journée

En revenant à Paris en septembre 2017 et en m’y installant (comprendre prendre un appartement avec un bail d’un an, une première pour moi), j’avais dans l’idée de passer un an sans voyager afin de remettre des sous de côté avant mon prochain départ.

Sac à dos : il faut se satisfaire du nécessaire…

Lorsque j’ai commencé à voyager, j’avais avec moi un sac d’une contenance de 70+10 litres. Celui que j’ai aujourd’hui ne fait plus que 40+10 litres et bien souvent je n’utilise pas la rehausse mais me contente des 40 litres principaux. La logique derrière cela est que plus notre sac est volumineux, plus on aura tendance à le remplir. En outre, la quantité d’objets que nous emportons avec nous représente nos peurs, le fait d’avoir peur de manquer de quelque chose, bien souvent par méconnaissance de notre lieu de destination mais aussi de notre capacité à nous adapter.

Sommes-nous des voyageurs intergalactiques perdus dans l’immensité de l’univers ?

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un voyage un peu particulier, un voyage dans le temps et l’espace !

Durant mon dernier voyage en Amérique du Sud, grâce à ma technique d’échange de livres, j’ai eu l’occasion de lire de nombreux ouvrages que je n’aurai jamais découvert si j’avais par exemple une liseuse avec des dizaines de bouquins prêts à être lus.

Parmi ces nombreux livres, plusieurs m’ont marqué et fait réfléchir, comme ce fut le cas de « Troisième Humanité » de Bernard Werber, que je n’ai pas eu le temps de finir mais qui m’a fait voyager à travers le temps et l’espace. Dans sa narration, l’auteur évoque nos origines et émet l’hypothèse que nos ancêtres étaient plus grands et que nous allions vers un rapetissement pour nous adapter au climat notamment.

POURQUOI EN ROUTE VERS AILLEURS ?

En Route Vers Ailleurs, c’est l’idée que chaque jour peut être une aventure. Pas besoin d’aller à l’autre bout du monde par voyager, le simple fait de sortir de chez soi peut être un voyage. Cela dépendant principalement de votre état d’esprit. Ce blog a donc pour but de vous montrer qu’il est possible de voyager ici comme ailleurs, en bas de chez vous comme à l’autre bout du monde.

Je vous propose donc un mélange de récits de voyages à l’autre bout du monde agrémentés de rencontres d’inconnu.e.s que j’aborde dans les rues, notamment de Paris. Le but étant de voyager à travers les histoires de personnes ordinaires aux vies extraordinaires tout en démystifiant l’idée que les citadins sont individualistes, peu causants et râleurs … J’ai nommé ce projet « Des rencontres et des rêves », car j’ai axé une partie de mes questions sur la thématique des rêves.

Rencontrez vos premier.e.s inconnu.e.s

Objectif stop : Paris – Varsovie, suite et fin

Après une bonne nuit de sommeil réparatrice, nous rejoignons nos hôtes pour un petit-déjeuner gargantuesque. Nous avons même le droit aux remerciements de Joasia qui nous explique que d’habitude elle ne prend pas le temps de manger le matin et que notre présence est une bonne occasion de ralentir un peu !! Que rêver de plus en terme d’accueil ?

lire plus

Rencontre du jour, Fabien, rue Albert Thomas, Paris

Une nouvelle rencontre pas totalement par hasard puisqu’elle fut impulsée par Myriam, une de mes anciennes inconnues. Je rencontre Fabien avec qui je discute de son changement de vie, de ses choix vers plus de bien être et de passion.

lire plus

Les derniers articles de voyages

Objectif stop : Paris – Varsovie, deuxième journée

La nuit fut un peu chaotique. Nous avons dormi sur un matelas gonflable deux personnes, ce qui en soit n’est déjà pas optimal pour passer une bonne nuit car dès qu’une personne bouge, l’autre rebondit. Le fait que le matelas était crevé et s’est dégonflé petit à petit tout au long de la nuit n’a pas arrangé cette situation.

lire plus

Vue d’ensemble des articles et rencontres

Donnez-moi votre avis

Parce qu’un blog sans lien direct avec le gars derrière ce n’est pas vraiment un blog, vous pouvez aussi me contacter !

Pin It on Pinterest